Le Psycho-chamanisme

 

Je constate aujourd’hui que le chamanisme est à la base de la psychothérapie que je propose en Sophro-Analyse. De là vient mon idée d’associer ces deux types de soins. Bien que de 2 catégories différentes, en réalité elles sont en liens étroits. Je parle ici le néo-chamanisme cybernétique. Le modèle de 8 circuits de conscience est posé comme hypothèse de départ de Timothy Leary. Elle est basée sur des découvertes empiriques. S’appuyant sur la physique, physiologie, pharmacologie, génétique, astronomie, psychologie comportementale, science de l’information et, surtout, neurologie. Plus tard, elle sera développée par Robert Anton Wilson et Antero Alli. C’est le fondement de notre savoir être et notre vision du monde déclinée en 8 circuits, chacun avec plusieurs étapes. Je rends ici in vivo hommage à Laurent Huguelit, mon maître chaman, qui en propose une lecture un peu différente. A savoir, les 4 premiers circuits terrestres et les 4 circuits supra-terrestres.

Mon accompagnement, mes soins

 

L’accompagnement que je propose s’inscrit dans cette démarche, avec l’association du soin et du discours chamanique et la psychothérapie par la Sophro-Analyse. Cependant, bien que le filtre soit différent, il m’est évident qu’il est plus pertinent. A ce propos, les liens entre le chamanisme cybernétiques par les 8 circuits et les topiques freudiennes, voir Jungiennes ne sont plus à faire.

J’adapte le soin psycho-chamanique à la personne et je la place au cœur du soin. . Celui-ci va se décliner dans un échange verbal qui prône le respect de tout ce qui nous entoure, objets, nature et personne. Je peux aussi mettre en œuvre des protocoles plus corporels. C’est-à-dire que la personne se laisse guider par ma parole les yeux fermés. Elle découvre alors la couleur, la forme, le message que son corps tente de lui faire comprendre. La douleur devient alors le messager. Elle utilise un langage que la personne aura plus de mal à ignorer.

 

Le Temps du Grand Changement

 

Ainsi s’ouvre pour la personne dans le désir de changement, une évolution et ouverture de conscience. Au-delà de la pratique, c’est aussi et surtout une constante conscience de Soi et son environnement. Cette veille permet de privilégier les voies équilibrées pour l’Être et l’humanité. Dernièrement au contact avec un chamane Bouriate, nous nous sommes retrouvés sur le grand soin à apporter à ce que l’on fait, ce que l’on propose. L’intégrité, la justesse, le respect sont les voies incontournables pour notre évolution. Faire un soin chamanique sans envie ou conscient d’un changement à mettre en œuvre ressemble à soigner un « bobo ». Alors il faudra soigner sans relâche, et ce jusqu’à ce que la personne prenne conscience du changement proposé. Aller bien, se sentir libre sont des égrégores qui demandent de se responsabiliser.